La Chine propose l’envoi de forces armées pour résoudre le conflit Nagorno-Karabakh

Suite à un coup d’état perpétré par des troupes communistes provenant de ses pays voisins, la Zambie se déclare officiellement comme un état communiste. En réponse à cette nouvelle, la Chine croit qu’il est prématuré de considérer comme un allié potentiel ce pays au gouvernement encore instable, et préfère attendre de plus amples informations pour se positionner. À ce jour, les relations entre les deux nations demeurent les mêmes.

Par ailleurs, en cette dernière journée de caucus, les membres du Conseil de sécurité de l’Organisation des Nations Unies devront prendre une décision quant à la manière dont ils aborderont le conflit Nagorno-Karabakh. La Chine propose d’envoyer des troupes armées sur le terrain pour faire cesser la recrudescence d’actes violents le plus rapidement possible, et ce afin d’entreprendre un processus de dialogue entre les peuples arménien et azerbaïdjanais, et de finalement trouver un terrain d’entente permettant de résoudre pacifiquement le conflit. Cette motion est appuyée par l’Asie Unie, dont l’un des membres, les Émirats arabes unis, siège au Conseil de sécurité. Le délégué chinois soutient également que tous les membres de la Ligue européenne, soit l’Allemagne, le Royaume-Uni, la France et la Bulgarie, entre autres, supportent cette proposition de résolution du conflit. Le délégué se dit très confiant de la réussite de cette résolution.

CCTV